Ecriture des nombres en lettres

Merci de me signaler toute erreur ou inexactitude éventuelle.

(Remarque : une des sources utilisées est cette intéressante  page du site d'Olivier  Miakinen)

1°) Pour les traits d'union :

a) Règle traditionnelle :

On utilise des traits d'union pour écrire les nombres composés plus petits que cent sauf autour du mot et (qui remplace alors le trait d'union).
Partout ailleurs, il n'y a que des espaces.
Exemples : dix-sept (17), vingt et un (21), trente-deux mille cinq cent soixante et onze (32 571).

b) Recommandations de 1990 (pour plus d'informations concernant "l'orthographe recommandée", voir, par exemple : http://www.orthographe-recommandee.info)

"On lie par des traits d'union les numéraux formant un nombre complexe, inférieur ou supérieur à 100" [Source : JO du 9 décembre 1990 (paragraphe II.1)].
On écrira donc, par exemple : trente-deux-mille-cinq-cent-soixante-et-onze (32 571).

Remarques :

- On distingue ainsi "quarante-et-un tiers" (41/3) de "quarante et un tiers" (40 + 1/3), et aussi "mille-cent-vingt septièmes" (1120/7) de "mille-cent vingt-septièmes" (1100/27), de "mille cent-vingt-septièmes" (1000/127), ou encore de "mille-cent-vingt-septième" (1127ème).

- Les noms milliard, million et millier sont-ils concernés par cette nouvelle règle ?
M. Romain Muller avait eu l'amabilité de m'écrire pour me dire que, d'après lui, la règle s'appliquait aussi bien aux noms qu'aux adjectifs numéraux. Je le cite :
"Il est vrai que, dans un premier temps, le grand grammairien belge André Goosse avait fait une autre interprétation, excluant "million" et "milliard" de la règle. Mais le texte officiel ne fait pas cette distinction, qui ne fait qu'induire une complication supplémentaire ; dans l'exposé des nouvelles règles que donne le Réseau pour la nouvelle orthographe sur son site, on trouve notamment l'exemple "un-million-cent" (http://www.renouvo.org/regles.php)."
Ce point de vue me semblait confirmé par cet extrait d'un article du site de l'Académie Française : "Cependant, il est également possible, en accord avec les Rectifications de l’orthographe proposées par le Conseil supérieur de la langue française et parues au Journal officiel du 6 décembre 1990 (partie II), de lier par un trait d’union tous les éléments qui composent le nombre, sans exception".
De plus, sur le site http://www.orthographe-recommandee.info parmi les exemples illustrant la nouvelle règle figure l'exemple suivant : "un-million-cent" (voir http://www.orthographe-recommandee.info/regles1.htm)

Cependant, quelqu'un a eu l'amabilité de me signaler un autre article du site de l'Académie Française dans lequel il est écrit : " tous les numéraux formant un nombre complexe sont reliés par des traits d’union, y compris ceux qui sont supérieurs à cent. On écrira donc : vingt-et-un ; mille-six-cent-trente-cinq. Milliard, million et millier, étant des noms, ne sont pas concernés par cette rectification."


c) Extrait des "programmes 2008" de l'école primaire et du collège :

Extrait des programmes de l'école primaire :
"L’orthographe révisée est la référence."

Extrait des programmes du collège :
"Pour l’enseignement de la langue française, le professeur tient compte des rectifications de l’orthographe proposées par le Rapport du Conseil supérieur de la langue française, approuvées par l’Académie française (Journal officiel de la République française du 6 décembre 1990). Pour l’évaluation, il tient également compte des tolérances grammaticales et orthographiques de l’arrêté du 28 décembre 1976 (Journal officiel de la République française du 9 février 1977)."

Autrement dit, en ce qui concerne l'enseignement de la numération à l'école, il convient de se référer à ce qui est dit dans le paragraphe 1°) b) de cette page (voir ci-dessus) intitulé "Recommandations de 1990".


2°) Pour l'accord de cent et vingt :

La règle traditionnelle n'a pas été modifiée en 1990 (il existe cependant un arrêté de 1976 qui indique des tolérances orthographiques pour les examens et concours organisés par l'Education Nationale : " on admettra que vingt et cent, précédés d'un adjectif numéral à valeur de multiplicateur, prennent la marque du pluriel même lorsqu'ils sont suivis d'un autre adjectif numéral" ; a priori cet arrêté n'a pas été abrogé puisque les programmes actuels du collège y font référence).

Règle traditionnelle qui n'a pas été modifiée (attention, ce paragraphe est écrit en tenant compte du nouvel usage pour les traits d'union) :

- Le mot cent est invariable sauf quand il est précédé d'un nombre qui le multiplie et n'est pas suivi par un autre nombre cardinal.
Pour mettre cent au pluriel, il faut donc (première condition) qu'il soit précédé d'un nombre et (deuxième condition) qu'il ne soit pas suivi par un autre nombre cardinal.

Exemples :

Pour 200 (deux fois cent) on écrit deux-cents mais pour 1 100 (mille plus cent) on écrit mille-cent.
Pour 203 on écrit deux-cent-trois.


- Le mot vingt dans quatre-vingts (80) suit exactement la même règle que le mot cent. On écrira donc quatre-vingts (80) mais quatre-vingt-un (81) et quatre-vingt-mille (80 000).

Remarque :

Certains adjectifs numéraux cardinaux peuvent avoir une valeur ordinale. Ils restent alors invariables. Exemple : la page quatre-vingt (80ème).

 

3°) En ce qui concerne mille :

Millier, million et milliard ne sont pas des adjectifs mais des noms et donc ne sont pas invariables.
Mille par contre est invariable (ce qui, sauf erreur de ma part, s'explique historiquement par le fait que mille était le pluriel de mil).

D. Pernoux     http://pernoux.perso.orange.fr